Promis, ça ne sortira pas d'Internet

River Elbow, Calgary, Canada, janvier 2007

Au fond, moi je ne crois pas qu’il y ait de bonne ou de mauvaise résolution.

Moi, si je devais résumer mes vœux avec vous aujourd’hui, je dirais que c’est d’abord de l’espoir. Des intentions plein la tête, peut-être à un moment où on ne l’a pas tout à fait à ça, où on est un peu seul avec soi-même.

Et c’est assez curieux de se dire qu’au hasard de ses pérégrinations mentales, on peut finir par se forger une ligne de conduite… Parce que quand on a le goût de la parole respectée, de l’honnêteté, de l’intégrité je dirais même, parfois on ne trouve pas l’interlocuteur en face, je dirais, le miroir qui vous aide à avancer.

Alors bon, ce n’est pas mon cas, comme je disais là, puisque moi au contraire, je le peux ; et je dis merci à la nouvelle année, je lui dis merci, je chante la nouvelle année, je danse la nouvelle année… Je ne suis qu’euphorie !

Et finalement, quand beaucoup de gens me disent “mais comment fais-tu pour avoir cet optimisme ?”, je leur réponds très simplement, je leur dis que c’est ce goût du renouveau qui m’a poussé aujourd’hui à entreprendre ce raisonnement intellectuel, mais demain qui sait ? Peut-être seulement à me mettre au service d’idées nouvelles, à faire le don, le don de sa propre volonté…

Commentaires

1. Le vendredi, janvier 22 2010, 23:09 par kh

:)